Les 10 secrets de la motivation quand il faut étudier

Réviser ou étudier, c’est compliqué ? On vous aide tout de suite avec 10 secrets révélés ! 

 

Dans ce cas, on peut très facilement le simplifier en mettant en place des astuces pour se motiver. La motivation est le pivot de votre réussite. Que ce soit en mathématiques, en français ou dans une langue, si vous ne trouvez pas la motivation d’étudier, vous ne pourrez rien apprendre.

Ce serait dommage de perdre une année d’étude parce que vous n’avez pas appris à trouver la motivation. C’est donc tout naturellement que nous vous présentons 10 astuces pour booster votre motivation, et réussir à réviser pour les examens, mais aussi pour étudier toute l’année. Envie d’en savoir plus ? C’est parti !

Secret n° 1 : apprendre c’est intéressant, pas obligatoire !

Avez-vous déjà entendu parler de l’esprit critique, de la réflexion personnelle, ou encore de la curiosité ? Excellent ! Tout cela peut être acquis par une simple envie d’apprendre. Regardez un enfant : s’il trouve un intérêt à exécuter une tâche demandée, il le fera rapidement, avec le sourire et avec de très bons résultats.

Partez du principe que vous rendre au lycée, au collège ou à l’école, c’est intéressant et non obligatoire. Vous allez apprendre des choses et non faire preuve de présence symbolique. Rien qu’en changeant votre état d’esprit, votre attention sera plus grande et votre mémoire va s’activer. De plus, l’image mentale nécessaire à la compréhension des processus complexes que le cerveau doit décortiquer, se travaille dans la motivation et au quotidien.

Dès que vous modifiez votre perception d’une chose comme l’apprentissage (ou l’école en général), votre capacité de motivation monte en flèche !

Secret n° 2 : respecter son rythme naturel et ne pas forcer

La motivation est cyclique. Elle monte, descend puis remonte. Ce phénomène est normal. La motivation ne peut être constante en tout point de la journée. Le cerveau ne peut travailler en continu sur le même élément plus de quelques minutes. D’ailleurs, si vous réfléchissez bien, votre concentration ne peut excéder plus d’une minute sur un élément. Chez les enfants, ce temps est encore plus court. Il se compte carrément en secondes. Vous êtes constamment obligé de rattraper votre attention qui s’échappe.

C’est votre rythme naturel. Passé un certain temps à étudier, vous arrivez à saturation. Dans ce cas, une pause s’impose. Vous devez vous arrêter, car votre performance est en chute libre. Si vous forcez votre cerveau à conserver trop longtemps cette attention, il ne parviendra plus à intégrer de nouvelles informations.

Pour booster votre motivation, rien de mieux qu’une pause, une promenade au grand air, un petit jeu de société, une discussion, une boisson, etc. Profitez de ce temps pour vous détendre. Au retour, vous verrez que vos performances seront de nouveau au top !

Secret n° 3 : Se créer un espace de travail

L’espace de travail est un lieu important pour la motivation. Si vous jouez (aux jeux vidéos par exemple) au même endroit que celui où vous travaillez, les tentations d’égarement de l’esprit sont grandes. Vous risquez de laisser votre esprit se diriger naturellement vers le divertissement plutôt que l’étude.

S’il n’est pas possible pour vous d’aménager un espace de travail dans votre maison, la solution la plus simple est de sortir de cet environnement. Allez donc étudier dans un endroit stimulant pour l’étude, comme la bibliothèque (ou le CDI), la salle d’étude ou encore un lieu bruyant (pour ceux qui se sentent à l’aise dans ce type d’endroit pour bosser).

Psychologiquement, un espace de travail dédié est plus motivant qu’un bout-de-table du salon pour réviser des cours ou pour travailler. Il est donc très important d’avoir un bureau pour travailler…

Secret n° 4 : se motiver en travaillant à plusieurs

Pour celles et ceux qui rencontrent de gros soucis de motivation, voici une bonne technique pour la booster : travailler à plusieurs.

Réviser en groupe est un bon moyen de trouver suffisamment de motivation pour bosser. En revanche, il est important de se placer dans le bon état d’esprit. En effet, si à la moindre distraction, vous vous éloignez de votre cours et qu’au bout de deux heures, vous êtes toujours à la première page, cela signifie deux choses :

  • Soit vous n’êtes pas dans le bon groupe
  • Soit le travail de groupe ne vous correspond pas

Mais si vous ne testez pas au moins une fois, vous ne pouvez pas savoir. Commencez donc par planifier une séance de travail de groupe avec quelques amis sérieux.

Sachez également qu’au moment du BAC ou d’autres examens — parfois même toute l’année —, des professeurs peuvent vous accompagner dans cette démarche. Il suffit parfois de demander !

Secret n° 5 : la musique pour se motiver

Nous avons évoqué un peu plus haut la possibilité de travailler dans un environnement bruyant, comme un pub, un bar ou même un concert pour des travaux créatifs ! Par exemple, de nombreux auteurs ont besoin de s’immerger pour écrire leurs livres. En fonction des révisions à effectuer, changer d’environnement peut être une excellente solution pour se motiver à travailler.

Avez-vous déjà essayé de travailler dans le bruit ? Dans la musique ? Pour certaines personnes, impossible de se concentrer sans musique. Serait-ce votre solution ?

Il existe des musiques spécialement conçues pour favoriser la concentration. Des plateformes comme Deezer ou Spotify les propose en compilations. Vous trouverez également des musiques disponibles auprès de vos compositeurs préférés. Là encore, tant que vous n’avez pas testé, vous ne pouvez pas savoir si cela vous convient pour booster votre concentration, votre motivation et votre capacité à réviser.

Secret n° 6 : des objectifs de révision et de motivation atteignables

Il est important de nourrir la motivation que vous avez. Pour cela, vous devez définir des objectifs de révision. Réalisez un planning simple. Vous pouvez vous servir d’un calendrier ou d’un agenda. Vous pourriez même créer un Bujo (Bullet Journal) pour l’occasion. Avoir un plan d’action est le meilleur moyen d’attendre vos objectifs.

Définissez avec précision vos capacités d’attention et de travail continu. Par exemple, si vous savez qu’après 30 minutes de révision, vous perdez votre motivation, alors programmez — des séances de 30 minutes et alternez les matières que vous étudiez.

Le fait d’alterner les types de révisions permet de conserver plus longtemps un haut degré de motivation, mais aussi de concentration. Vos révisions se passeront beaucoup mieux. Des objectifs atteignables sont la clé de la réussite pour vos révisions.

Secret n° 7 : connaître son type de mémoire et l’exploiter efficacement

Il existe plusieurs types de mémoire :

  • Mémoire sensorielle : elle permet de conserver un souvenir de 200 millisecondes à 3 secondes en utilisant la perception visuelle et auditive. Les organes transmettent les informations captées dans certaines zones du cerveau. Elles sont ensuite analysées brièvement. C’est cette mémoire qui permet de ne pas oublier de se souvenir de ce qu’on a vu ou touché.
  • Mémoire du travail : il s’agit d’une mémoire à court terme. Elle permet d’appeler à l’esprit des informations nécessaires à la réalisation d’une tâche. Après analyses, le cerveau les classe dans la mémoire à long terme. Les neurones s’épaississent légèrement pour permettre un rappel rapide de l’information stockée.
  • Mémoire à long terme : ce type de mémoire permet le stockage durable d’informations dans le cerveau. Elle est elle-même divisée en deux : la mémoire déclarative (ou sémantique) et la mémoire non déclarative.

La mémoire du travail est la mémoire qui vous permet de retenir les leçons des cours de mathématiques ! Certaines personnes combinent la mémoire sensorielle et la mémoire du travail pour une réussite optimale. Ce processus est souvent inconscient, mais avec de la concentration, il est possible de l’exploiter pour bien réviser ou travailler ses maths !

Chaque fois que vous appréhendez un nouveau concept, faites appel à votre mémoire en appuyant votre concentration. Votre niveau de motivation remontera progressivement en résolvant les problèmes de mathématiques.

Votre mémoire est votre meilleur atout. Car même si les souvenirs d’événements ne sont pas directement utilisés, le cerveau est capable de trier et séparer les actions d’un souvenir pour les rappeler. C’est également de cette manière que vous pouvez construire une image mentale lorsqu’on vous présente un concept complexe !

Secret n° 8 : du sport et des devoirs

Si on raconte que l’activité sportive est indispensable, ce n’est pas pour rien ! La dépense énergétique est un exutoire, un moyen de décompresser. Une séance de sport peut booster votre motivation et votre concentration pendant les révisions, mais également tout au long de l’année scolaire.

Parfois, il suffit de quelques minutes d’exercice physique pour retrouver un excellent taux de motivation. Selon une étude américaine menée par des chercheurs du Dartmouth College sur 85 adolescents de 17 à 21 ans, il suffit de 12 minutes d’activité physique pour pallier le déficit d’attention. Le déficit d’attention est directement lié au manque de concentration. Il en découle, logiquement, des difficultés scolaires et des résultats médiocres.

Grâce à des exercices physiques réguliers, on note, au bout de peu de temps, que les adolescents ont pu augmenter leurs résultats de manière significative.

En toute logique, pendant les périodes de révision, il est important de s’octroyer des pauses et de faire de l’activité physique. C’est ainsi que même 30 minutes de révision deviennent plus productives que 3 heures à regarder patiemment un exercice de mathématiques en espérant comprendre et trouver la solution.

De plus que la concentration et la motivation, l’activité physique permet également de stimuler le fonctionnement de la mémoire. Les exercices de mémorisation qui ont été présentés aux membres de l’étude ont été mieux réussis qu’au début du programme.

Secret n° 9 : une habitude de travail à mettre en place

Pour être efficace, concentrer et motivé, rien de mieux qu’une bonne habitude. Selon plusieurs études, il est possible de se créer de bonnes habitudes, mais également de chasser les mauvaises. Avec des programmes de 21 jours, on peut instaurer de nouvelles habitudes et notamment des habitudes de révisions efficaces.

Le pouvoir des habitudes est puissant. Le plus difficile, c’est de donner l’impulsion de départ. Comme tout démarrage, c’est le premier pas qui coûte. Il faut donc se préparer à installer de bonnes habitudes de révisions. N’oublions pas qu’une habitude « réflexe » nécessite moins d’énergie physique et mentale, donc moins de motivation et de concentration. Le cerveau entre dans un processus routinier. Cela vous permet de ne pas trop entamer votre « capital volonté » de la journée.

Vous gardez votre motivation intacte pour les tâches plus compliquées. Comment procéder ?

  • Choisir une date de début pour votre première habitude
  • Indiquer son choix à ses proches pour qu’ils vous soutiennent
  • Accepter l’échec

Se créer une habitude de révision n’est pas toujours facile, mais vous devez garder en tête qu’un échec est une étape vers la réussite. Votre échelle se compose obligatoirement de marches contenant vos échecs. Mais le mot échec est brutal, parlons plutôt d’étapes. Si vous manquez une soirée de révisions, ce n’est pas grave. Disciplinez-vous pour reprendre vos révisions dès le lendemain. Dans tous les cas, restez positif, car c’est votre meilleur atout pour rester dans un taux de motivation important. Vos révisions pour les examens seront alors bien plus faciles.

Secret n° 10 : des mantras pour aimer travailler

Un mantra est une parole répétée plusieurs fois et qui a du sens pour vous. Ces paroles résonnent en vous et centralisent votre motivation et votre concentration. Il existe de nombreux mantras, il suffit de trouver le vôtre.

Quelques exemples de mantras pour :

  • Le positivisme : « Aujourd’hui est un nouveau et un nouveau départ »
  • Le bien-être : « Les nuits les plus sombres produisent les étoiles les plus brillantes »
  • Le bonheur : « Ne cherche pas le bonheur, crée-le »
  • La vie : « Ne crains pas d’échouer. Crains seulement de ne pas essayer »
  • Le travail ou les révisions : « Ne juge pas ta journée à ta récolte, mais aux graines que tu as plantées »
  • La motivation : « le non tu l’as déjà, tu ne risques que le oui »

Choisissez le mantra qui vous plaît le plus et qui vous correspond. Les pensées positives ont une influence sur votre motivation.

D’ailleurs, le chercheur Masaru Emoto a émis une théorie intéressante : la conscience de l’eau. L’expérience était simple. Il a exposé des cristaux de glace à deux traitements : des pensées et des paroles positives et négatives. Les résultats étaient véritablement étonnants. Les cristaux positifs se sont développés et ont formé des cristaux plus épais, plus gros et parfaitement symétriques. Alors que les cristaux négatifs étaient incomplets et disharmonieux. À méditer !